Pourquoi AD@LY, les Amis de Dalat sur les traces de Yersin ?

Il y a 70 ans, le 1er mars 1943, Alexandre Yersin choisit Nhatrang pour son repos éternel. 15 jours avant, le 15 février 1943, une petite fille voit le jour à Dalat, elle fait ses études au Lycée Yersin jusqu’au baccalauréat en 1961.

Sur les conseils du Pasteur Daniel Bordreuil, son père l’envoie faire ses études de médecine à Montpellier, La doyenne des facultés de médecine et la meilleure ! Son arrière grand père Alfred Richardson, un des premiers colons français au Vietnam, emporté par le paludisme, laisse un petit garçon, Paul.

Le Pasteur Paul Richardson, Muc su Duy Cach Lam construisit le temple protestant de Dalat et l’Ecole biblique de Nhatrang. Ses cendres reposent aujourd’hui dans le lac de Dalat.

En 1994, émue par une émission d’antenne 2 Enfant de personne, elle décide de retrouver ses racines, son pays natal. Sa visite à l’orphelinat de Christina Noble fut une révélation sur le drame des victimes de l’ Agent Orange. Minh Loc, accompagné du Dr Le Thi Thanh fut le petit garçon premier bénéficiaire de la solidarité des médecins de la Clinique St Jean de Montpellier et du Rotary Club, il retourne au Vietnam, un beau sourire retrouvé après l’opération d’une gueule de loup par le bistouri du Dr Gary Bobo.

Retrouvant Dalat, Anna Owhadi Richardson se demande (car vous avez compris que cette petite fille est devant vous aujourd’hui avec des cheveux blancs) pourquoi mon lycée porte le nom de Yersin et qui était Yersin…C’était l’année du centenaire de la découverte du Bacille de la Peste. Médecin conseiller du Recteur de l’Académie de Montpellier et spécialiste en santé publique, elle s’interroge sur son ignorance sur la vie exemplaire de ce pasteurien.

Anna Owhadi Richardson se demande pourquoi aucun professeur du Lycée qui porte son nom a pensé à en parler à leurs élèves.

Le savent-ils eux mêmes ?

À Montpellier, Anna Owhadi Richardson décide de créer l’Association des Amis de Dalat sur les traces de Yersin AD@lY, sur les conseils de Le Huy Can, Président de l’ Association des Amis de Hué et de Tran Ha Anh, Député de Dalat.

Raymond Aubrac accorde aussitôt son parrainage et le Pr. Henri Pujol accepte d’en être le Président d’honneur fondateur.


Presque 20 ans après, Anna Owhadi Richardson est émue et reconnaissante de se retrouver sur la tombe de Yersin parmi vous …en présence de Patrick Deville qui a réussi avec le succès de Peste & Choléra, « petit bijou d’écriture faisant œuvre de salubrité publique en arrachant de l’oubli la figure magnifique d’Alexandre Yersin qui méritait de ne pas rester confiné au cercle des médecins et biologistes ».


Leur rencontre avec le futur lauréat du prix FEMINA et du Prix des Prix, le 03 octobre 2012, est un formidable clin d’oeil du hasard. Patrick Deville est depuis cette date un membre éminent d’AD@LY. Impulsant un nouvel intérêt pour l’association.


La formidable fidélité de l’Association des admirateurs de Yersin à qui nous devons ces moments, les ouvrages de références dont celui de Mollaret Brossolet, d’ Elisabeth Du Closel, les 5 films documentaires dont le dernier d’Alain Tyr.

Permettez nous de citer Raymond Aubrac dans une lettre adressée à notre Assemblée générale. J’espère que vous continuerez à développer les relations entre nos deux pays, ces parents séparés par de mauvaises querelles dont les Associations comme la nôtre s’efforcent d’effacer les séquelles.

Quel beau message pour l’avenir.


Délégation de Dalat en visite à Montpellier
Délégation de Dalat en visite à Montpellier

L’objectif des Amis de Dalat sur les traces de Yersin, à travers de ce devoir de mémoire et de reconnaissance est de faire connaître Yersin, ce francophone à l’origine de Dalat pour initialiser la coopération décentralisée entre nos deux pays et en particulier entre Montpellier et Dalat.


Nous continuons à développer les relations entre nos deux pays, ces parents séparés par de mauvaises querelles dont les Associations comme la nôtre s’efforcent d’effacer les séquelles. Quel beau message pour l’avenir.


AD@lY bénéficie du soutien des Collectivités de Montpellier Languedoc Roussillon, Conseil Regional, Conseil général et Mairie.

Mais également du CHRU et de l’ Académie de Montpellier.

Saint Roch, protecteur de la peste est le Saint protecteur de Montpellier. La grand mère maternelle du découvreur de Yersinia pestis, Catherine Émilie Demole, est née à Montpellier.


Une pensée reconnaissante à tous ceux qui nous ont quitté trop tôt et qui ont laissé un héritage, Raymond Aubrac, notre parrain fondateur, Jean Robert pour l’ agronomie, Le Kim Ngu pour la francophonie, Nguyen Khanh Hoi sur l’Agent Orange, Le Huy Can et tout récemment le Pasteur Daniel Bordreuil, spécialiste d’Alexandre de Rhodes.

Merci enfin à tous les représentants de la Francophonie,

Les Instituts Pasteur du Vietnam face à l’avenir, Alexandre Yersin à l’heure d’Internet.